Focus Style, Lookbook, Mode

Le tailleur, révolution du vestiaire féminin

29 avril 2015

Aujourd’hui, il semblerait que la question vestimentaire soit avant tout une problématique féminine, comme en témoigne l’embarras de choix existant en la matière. Cette dimension féminine de la question vestimentaire traduit un construction identitaire plus problématique et conflictuelle pour ces dernières que les hommes. Certes, aujourd’hui le vêtement est devenu moins genré (bien que le masculin semble se montrer plus reluctant à emprunter au féminin), mais il n’en a pas toujours été ainsi. En se penchant sur l’histoire du vêtement féminin, on observe que l’évolution de celui ci s’accompagne d’un changement du rôle social de la femme.

Depuis le Moyen-Age, le vêtement occidental repose sur le dimorphisme sexuel : système ouvert pour les femmes, fermé pour les hommes. Les couleurs sombres et austères ont longtemps été réservées au masculin, laissant aux femmes couleurs et fantaisie. Pendant longtemps, les femmes ont porté des vêtements inconfortables (longues jupes, corsets, jupons…) les rendant de fait inaptes aux activités physiques intenses, et les empêchant de fait d’exercer des métiers physiques. Au milieu du 19ème siècle, si une femme portait un pantalon c’était un signe de provocation. Quand les femmes purent enfin porter le jean au XXème, ce fut un réel symbole de révolte et de revendication personnelle.

« L’accaparement du vestiaire masculin par les femmes définit leur accaparement de rôles sociaux auparavant réservés à l’homme. » Frédéric Monneyron, Sociologie de la Mode

Le tailleur féminin, est sûrement le vêtement symbolisant au mieux l’évolution du rôle social de la femme. Les premiers « tailleurs pour dames » créés par la maison John Redfern au début du 20ème sont faits de tissus comme le drap de laine, auparavant réservés au costume masculin. Le tailleur se répand de pair avec l’urbanisation, le sport et le féminisme (les femmes obtiennent enfin le droit de porter des pantalons à l’égal des hommes). Avec le tailleur, la mode féminine prend un aspect plus « pratique », laissant à la femme plus de liberté dans son mouvement. Il devient alors la tenue idéale pour monter à cheval, à bicyclette, ou pour voyager. Dans les années 1930, avec la généralisation du travail féminin, il devient la tenue de prédilection de travail, bien plus pratique que la robe.

Après la seconde Guerre mondiale, le tailleur sera remis au goût du jour par Christian Dior et Coco Chanel (le fameux « tailleur Chanel »). Mais c’est Yves Saint-Laurent, qui contribuera réellement à sa démocratisation. Il réinterprète alors le pantalon smoking, un classique du vestiaire masculin, créant ainsi un look androgyne. En 1969, il confesse: « Je veux trouver pour les femmes un uniforme équivalent au complet veston d’homme ». Le succès est réel : Quand bien même le tailleur féminin a la même fonction que le masculin, et réutilise les tissus de celui-ci, il n’en demeure pas moins très féminin. Le smoking devient la tenue de la femme moderne. Tailleurs féminins Yves Saint-Laurent:

Le premier smocking pour femmes, automne-hiver 66-67 Le smoking Bermuda, 1968 Le premier tailleur pantalon, 1971

Aujourd’hui, il est porté sous diverses formes : veste à manches longues, pantalon, jupe ou robe à couleur et tissu assorti. Afin d’ajouter une touche plus féminine, les femmes aiment l’accorder avec des accessoires, un chemisier et des escarpins. Dans les années 80, il devient le symbole de la career woman, femme puissante et accomplie. Hollywood s’empare de la symbolique de ce vêtement, habillant ainsi Mélanie Griffith d’un tailleur dans Working Girl ou bien encore Julia Roberts dans Pretty Woman en 1990.

J’ai toujours été fascinée par ce vêtement. Je trouve qu’une femme en tailleur dégage une certaine confiance en elle, et j’ai toujours trouvé le côté androgyne de ce vêtement très séduisant.

Angelina Jolie pour Hedi Slimane Milla Jovovich Dita von Teese

 

 

Pour ma part, j’en ai un noir que je porte avec à peu près tout comme ici (mais il me semble que c’est plutôt un blazer). J’en ai aussi un rouge de H&M que j’ai récemment trouvé à un vide-grenier organisé par mon école. J’hésitais à le prendre au début, car il était d’un rouge assez vif, mais finalement je le porte très souvent! Voilà quelques photos avec. Ici, j’ai opté pour un style plus féminin, voire écolière avec une jupe tartan.

 

 

Et vous, avez-vous un tailleur? Comment le portez-vous?
A bientôt! 🙂

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Laurielle Haze 29 avril 2015 at 21 h 04 min

    Je rêve de trouver un jour le tailleur à la coupe parfaite, à rayures ou à carreaux !
    Merci pour cet article intéressant et très bien écrit, j’adore !♥

    • Reply Jam 30 avril 2015 at 12 h 36 min

      Merci beaucoup à toi d’avoir eu le courage de le lire 😉
      Moi aussi!! J’aimerais tellement avoir un ensemble à carreaux!

    Leave a Reply