Shirley Manson, le rock au féminin

tumblr_nbkq9wcLu91qc8b1qo1_500
J’ai toujours eu des difficultés à trouver des idoles féminines m’inspirant dans plusieurs domaines à la fois… C’est pour ça que quand j’ai découvert Shirley Manson, chanteuse du groupe Garbage, ce fut un réel coup de foudre. A ma première écoute de leur tube Queer, j’ai tout de suite été charmée par sa voix envoutante et son physique atypique. Garbage, a fait son apparition dans les hits-parades au milieu des années 90 avec leur tubes Queer, Only Happy when it rains et Stupid Girl. Un rock très énergique, avec parfois des sonorités pop et qui se démarque par le teint de voix particulier de Shirley.

2012GarbagePR050412
…Garbage en 2012

Shirley, est originaire d’Edimbourg. Elle a mal vécu son enfance et sa scolarité, en raison d’harcèlements constants de la part ses camarades de classe qui se moquaient de son physique atypique et de son langage maniéré. Elle subissait les brimades des élèves qui lui avaient donné le surnom de « Frog Eyes » en référence à ses grands yeux verts. Elle tombe alors en dépression et délaisse les cours avant d’avoir obtenu son diplôme pour se consacrer à la musique, qui est pour elle une véritable thérapie. Ses années lycées lui forgeront néanmoins un caractère de battante, qui lui permettra de s’imposer parmi les rares figures féminines du rock.

“The sensation of never feeling good enough or pretty enough
will always be there. It’s a constant dialogue, and you just learn
to be more powerful than that other voice.
When you hear it come up, you shut it down.”

 

Après avoir découvert Garbage, j’ai décidé d’en apprendre plus sur Shirley en écoutant des interviews ou en la suivant sur les réseaux sociaux (son FB), et je n’ai pas été déçue. Il est parfois difficile de se faire une place dans le rock en tant que femme, mais Shirley a su s’imposer avec un fort caractère et une tendance à ne pas hésiter à dire ce qu’elle pense. C’est d’ailleurs une très bonne amie de la chanteuse des Distillers, Brody Dalle (avec qui elle a récemment enregistré le titre Girls Talk) et elle dit avoir énormément de respect pour toutes les femmes dans l’industrie musicale: « Any woman who has survived a year or more of making music has my undying respect »

 

Shirley n’hésite pas à faire part de son opinion: « If you have any opinions at all or if you’re even remotely verbal then they’re going to call you fiery ». Elle dénonce le conformisme de la jeunesse actuelle, la culture du « like » sur les réseaux sociaux, le jugement constant porté sur les actions des femmes et leur apparence… Elle assume par ailleurs totalement son choix de ne pas avoir d’enfants. Chose difficile selon elle dans un contexte où toute femme n’en souhaitant pas est automatiquement stigmatisée et cataloguée comme égoïste. Lors d’un concert en 2012, elle n’a pas hésité à s’interrompre de chanter afin de virer un fan qui s’était mis à frapper son ex pendant sa performance de la chanson Stupid Girl.

Ce qui m’intéresse le plus chez elle, c’est son rapport à l’apparence et son sens du style. Elle garde en permanence un côté rock, avec ses grands yeux charbonneux, bottes et tenues souvent noires, mais elle a tout de même un petit côté Babydoll avec sa peau pâle, robes et jupes parfois colorées et cheveux roux flamboyants. J’ai toujours eu un faible pour les rousses, et je dois vous confier que quand je me suis teint les cheveux en roux l’année dernière, c’est elle qui m’a fait craquer.

"People don’t associate red hair, pale skin, and freckles with beauty." (T'inquiètes pas Shirley, nous on aime!)
« People don’t associate red hair, pale skin, and freckles with beauty. » (T’inquiètes pas Shirley, nous on aime!)

A ses débuts, Shirley  portait ses propres tenues, chose dont elle n’est pas peu fière. Récemment elle a témoigné qu’elle regrettait le temps des 90’s, où les gens n’avaient pas besoin de stylistes et de maquilleurs professionnels, et où chacun exposait son style unique sans avoir peur du ridicule: “Everyone comes out of a box now, with stylists and makeup artists. Nobody is stumbling out of the box making mistakes and doing ridiculous things like we did in the 90s. Gwen [Stefani] and I had a discussion recently about how when we came out we didn’t have makeup artists, we didn’t have stylists and we put ourselves together. And looking back at the pictures now, it’s patently obvious we did it ourselves, but there was a certain uniqueness about each person as a result.” Elle n’hésite pas à jouer avec la mode, en s’affichant en garçon manqué dans son clip Androgyny en 2001 ou en infirmière de guerre avec gants en cuir dans Bleed Like Me en 2005 (je craque, haha).

Depuis ses débuts, son style a un peu évolué. Mais certains trends lui sont bien propres : motifs à rayures noires et blanches, couleur rouge et noire, bottes, imprimés léopards, yeux charbonneux et bien sûr ses cheveux roux feu…
Résumé en images:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Shirley a aussi posé pour Calvin Klein et pour de nombreux photographes. En 2010 elle apparait dans la campagne promotionnelle de collection de lunettes d’Oliver Peoples aux côtés d’Elijah Wood. Je vous laisse regarder, j’adore cette vidéo !

Au final Shirley, c’est une icône rock et glamour à la fois, qui ne cherche pas à être sexy (mais qui l’est un peu malgré elle). Elle dégage l’image d’une femme forte tout en étant féminine, et c’est ce qui me plait beaucoup chez elle.

Pour terminer l’article, voilà une tenue de moi inspirée Shirley (et tout particulièrement de son look dans Sex is not the Enemy) ! Bottes, collants rouges, haut à rayures, trench léopard… je suis triste de ne plus avoir mes cheveux roux pour le coup. (vous avez le droit de vous moquer de mes tentatives de poses shirliesques ratées)

IMG_6903

IMG_6935

 A Bientôt !

 

 

  • Comments ( 13 )

  • Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

TOP