Lightpainting : Bladerunner 2018

lightpainting ving cent blade runner

Cette année nous avons pris l’initiative de contacter de nouveaux photographes pour explorer de nouveaux univers. Notre toute première collaboration commence avec Vingt Cent, aka 10100_1100100, qui nous a initié au lightpainting.

Qu’est-ce que le lightpainting ?


Avant toute chose, quelques éclaircissements :

Le lightpainting, littéralement « peinture à la lumière », est un procédé photographique qui consiste à capturer un mouvement de lumière (intentionnel) dans un espace sombre grâce à un temps d’exposition long.

Le temps d’exposition, c’est l’intervalle pendant lequel la lumière passe à travers l’obturateur de l’appareil photo. Plus la durée de cet intervalle est long, plus il sera possible d’enregistrer de sources de lumières. En gros, si vous vous essayez au lightpainting, la prise d’une seule photo peut dépasser les 60 secondes !

Jadikan lightpainting
« 305 secondes », Jadikan

Le lightpainting d’hier à aujourd’hui


Les débuts…

Le lightpainting ne date pas d’hier. En 1889, les premiers usages du lightpainting visent à étudier les mouvements dans l’espace. Dans le contexte fordiste des années 20, la technique sera utilisée pour optimiser les gestes des ouvriers dans les manufactures.

Etienne Jules Marey lightpainting
saut d’obstacle, par Etienne Jules Marey en 1889
Frank Gilbreth lightpainting
optimisation sur le poste de travail, Frank Gilbreth, 1914

La première image artistique du lightpainting date de 1935. L’artiste Man Ray s’amuse à écrire son nom dans l’espace à travers cette technique qu’il nomme alors « space writing ». Mais le véritable papa du lightpainting, c’est Dean Chamberlain. En 1977, il utilise cette technique pour mettre en valeur différents éléments d’un espace. (On vous laisse imaginer combien de temps ce monsieur a dû rester immobile ^^)

dean-chamberlain

Aujourd’hui…

À la fin des années 1980, le passage de l’argentique au numérique transforme profondément la pratique avec deux changements majeurs :

  • le matériel photo numérique, qui permet de visualiser le résultat de façon immédiate
  • l’apparition de la led, qui permet de diminuer considérablement le poids des sources lumineuses

Les sources de lumière gagnant en autonomie et en légèreté, il devient possible de pratiquer en extérieur. Vous pouvez ici voir le travail de l’artiste isérois Jadikan. C’est d’ailleurs grâce à lui que nous avons pu recueillir toutes ces informations pour l’article, lors d’une de ses conférences à Grenoble.

jadikan lightpainting piscine
« 270 secondes », Jadikan

La technique lightpainting de Vingt Cent


Comment as-tu découvert le lightpainting ?

Intrigué et curieux de la photographie, j’ai découvert le lightpainting il y a quelques années en prenant des photos urbex. Souhaitant l’appliquer au portrait, j’ai expérimenté sur mes amis en utilisant des outils de plus en plus complexes. Une lampe torche, puis un laser, des fibres optiques, des tubes… tous ces outils me permettent de mettre en valeur mes sujets.

Comment procèdes-tu ?

Je fais du lightpainting en transformant mon salon en studio photo éphémère, lumière éteinte, ce sont mes mouvements avec mes objets lumineux qui me permettent de dessiner sur les gens, immobiles (règle de base !).

Qu’est-ce qui t’inspire ?

Ce que j’aime en général, ce n’est pas de trouver le / la modèle idéal, mais de trouver un projet cool/amusant/technique. Mes sources d’inspiration sont souvent très sombres, voire post apocalyptiques. J’aime puiser mes idées dans la science fiction, univers souvent très coloré et futuriste. Le projet avec Jam&Jones était donc parfaitement inscrit dans ma démarche 🙂

Le thème du shooting : Bladerunner


Vingt Cent nous a demandé de choisir un set de trois couleurs avec lesquelles nous aimerions être photographiées. Ces couleurs devant refléter le caractère de chacune, nous avons sélectionné vert/jaune/bleu pour Jam et bleu/rose/violet pour Jones. Cette dualité de tons nous a tout de suite inspiré l’univers de Blade Runner et ses deux films : 1982 et 2049.

Les couleurs choisies proviennent ainsi de l’univers hyper esthétique du dernier film Bladerunner réalisé par Denis Villeneuve. Quant aux tenues, elles sont tout droit tirées du premier opus, réalisé par Ridley Scott. Nous avons voulu nous glisser dans la peau de deux replicantes. Nous avons pour cela choisi des tenues quasi identiques pour rappeler le côté artificiel de ces androïds à la frontière entre l’homme et la machine : anoraks transparents et vernis, vêtements noirs simples, et bottes noires cirées. En somme, un mix entre Zhora et Pris !

Les photos : Bladerunner 2018


lightpainting ving cent bladerunner

lightpainting ving cent bladerunner

lightpainting ving cent bladerunner

lightpainting ving cent bladerunner
lightpainting ving cent bladerunner

lightpainting ving cent bladerunner

lightpainting ving cent bladerunner

lightpainting ving cent bladerunner

lightpainting ving cent bladerunner

lightpainting ving cent bladerunner

shooting bladerunner lightpainting

Alors, vous aimez ce changement de style ? Si tel est le cas, vous ne serez pas déçus d’apprendre que nous vous préparons un article plus détaillé sur l’univers de Bladerunner et la mode cyberpunk ! À bientôt !

  • Comments ( 8 )

  • avatar
    Darkrevette

    Le résultat est incroyable ! J’aime beaucoup le mélange des couleurs sur ce fond sombre.
    Le cyber punk me parle beaucoup mais pas Blade Runner lol. Mais ça n’enlève rien à la beauté de ce shooting. C’est chouette de participer à des choses artistiques qui changent de photos de looks.

    • avatar
      Jones

      Haha, c’est le contraire pour moi : je connais plus Blade Runner que le cyber punk. Mais je commence à m’y mettre doucement ! On essaye de s’orienter vers des photos qui retranscrivent plutôt une ambiance qu’une tenue simple. Je pense que ça aide mieux le lecteur à appréhender notre monde déjanté ! 😀

  • avatar
    kReEsTaL

    Merci pour cet article très complet (shooting + interview + explications d’un style photographique, chapeau !). J’admire toujours votre capacité à vous réinventer et à ne jamais vous prendre au sérieux. C’est très rafraîchissant, toute cette créativité. Et j’adore le côté « collectif » de vos créations : déjà en tant que duo, vous avez une force en plus, mais je vois bien que vos rencontres ajoutent également beaucoup de grain à moudre dans votre grande machine créative. Surtout, ne vous arrêtez pas !

    • avatar
      Jones

      Merci pour ton beau commentaire Kreestal ! Ça nous encourage beaucoup de voir quand nos lecteurs apprécient le contenu de nos articles ! 🙂 Ça nous motive à continuer et à vous faire découvrir de nouvelles choses !

  • avatar
    Saskia Bzn (La-Robe-Noire)

    C’est juste géant ! Magnifique travail au photographe! Je suis mega fan <3 Moi je m'amuse juste a faire des cœurs dans le noir, pas plus haha

    La Robe Noire
    IG : @Saskiabzn
    Saskia! xo

    • avatar
      Jam

      Merci Saskia 😀 Ah oui ? On a jamais essayé nous même, faudra qu’on teste 😉

  • avatar
    Laurielle

    Wow, comme c’est beau et hallucinant !♥ L’idée de la tenue était parfaite.
    Comme toujours la partie explicative est passionnante, merci pour ces informations !

    • avatar
      Jam

      Merci Laurielle ♥ On pense réutiliser la tenue pour un prochain shooting où on pourra plus la voir !

  • Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

TOP