adieu réseaux sociaux
Actualité,  LIFESTYLE

Adieu les réseaux sociaux !

Si vous me suivez depuis le début du blog, vous n’êtes pas sans savoir que j’ai vécu plusieurs périodes : tantôt illustratrice, tantôt passionnée de mode, puis de beauté et enfin d’histoire de la mode. Depuis une dizaine d’années, je me suis cherchée à travers une exposition plus ou moins forte sur les réseaux sociaux et un jour, j’ai eu le besoin de tout arrêter.

Les prémices de la fin

Il y a un peu moins de deux ans, j’apprends que je suis enceinte. Ayant à cette époque de gros problèmes de tendinites, je décide de me couper les cheveux pour moins souffrir.

En résulte un an de déprime à ne plus reconnaître ni mon corps ni mon visage : je m’étais habituée à l’image parfaite que je renvoyais sur Instagram.

Mon avatar sur les différents réseaux sociaux est alors resté figé dans le temps pendant une année !

avatar réseaux sociaux
Si ce n'est pas une preuve de déni...

Autant vous dire que j’ai mis du temps à comprendre ce qui m’arrivait…

tenue look grossesse
Mon début de grossesse

Petit à petit, j’ai réduit la fréquence de mes publications – le temps d’accuser le choc. Puis, pendant mon deuxième trimestre, j’ai accéléré le rythme en profitant de mon relatif succès sur Youtube pour oublier cette déprime ambiante.

Cela m’a aidé à m’accepter, ce qui m’a fait entrer dans une période étrange d’acceptation et de détestation de moi. J’imagine que les hormones de grossesse ont été en partie responsables de ces crises existentielles… En tout cas, cela m’a donné le loisir de réfléchir au pourquoi de mon inconfort.

réseaux sociaux
La dure réalité des miniatures Youtube : se forcer à sourire même si l'on déteste son reflet

Les réseaux sociaux et moi

Après mon accouchement, j’ai pu faire une grosse pause sur les réseaux sociaux – dont la pratique est quasi obligatoire pour rester en contact avec ses abonnés et faire la publicité de son travail.

Figurez-vous que cela m’a fait un bien fou. J’ai pu prendre le temps de me reconnecter avec la vraie vie (ça paraît idiot, n’est-ce pas ?). Je me suis occupée de moi et de ma famille, sans pression aucune. Je continuais à faire mon travail de recherche pour ma chaîne sur l’histoire de la mode mais sans plus. J’ai dû publier deux vidéos avant de tout arrêter définitivement.

Je ne m’acceptais toujours pas, entre les cheveux courts indomptables, la dizaine de kilos en trop, mon corps flasque et mes vêtements trop serrés. Pour moi, il était tout simplement impensable de reparaître en public sur Insta ou Youtube !

De plus, je m’étais pris la tête avec une youtubeuse que je soupçonnais fortement de pomper mes contenus et je recevais un tas de commentaires désobligeants sur ma chaîne.

Le dégoût total, je ne voyais plus l’intérêt de partager mes passions avec les autres et j’étais simplement fatiguée.

réseaux sociaux

Le coup de grâce

Et voilà que je retombe enceinte 2 mois et demis après l’accouchement… Je me dis que je ne retrouverais jamais la personne que j’étais avant et j’abandonne tout espoir de retour sur le blog ou ma chaîne.

Le regard des autres sur cette deuxième grossesse est difficile à supporter mais j’assume. Au deuxième mois, je fais une hyperthyroïdie transitoire de début de grossesse, traduisez par je dois restée clouée au lit pendant 3 semaines à cause d’une fatigue extrême due à un désordre hormonal.

Twiggy makeup
Moi, juste avant mes ennuis de santé, je commençais à me ressembler de nouveau

 

C’est la fin des réseaux

C’est alors que je décide de mettre un terme à mes publications Insta/Facebook/Youtube. J’ai d’autres chats à fouetter. Et accessoirement, je déménage à la montagne (best décision ever).

Je peux ainsi profiter du calme et de la beauté de la nature, du plaisir de ne rien devoir à personne et du sentiment de m’être libérée de mon addiction au téléphone, aux réseaux et à l’image que je renvoie.

La sérénité enfin gagnée

Pour tout vous avouer, je n’ai eu aucun mal à tout quitter. J’en avais un tel besoin que la coupure a été nette. J’ai désinstallé les applis de mon téléphone et voilà tout. Cela fait aujourd’hui 6 mois que je n’ai rien publié – à l’exception près que je suis retournée sur Facebook pour participer à la seule chose qui me tienne à cœur : Fashion Oddity.

Fashion Oddity
Moi au naturel, j’ai toujours un grand plaisir à poster sur Fashion Oddity car il n’y a aucune pression sur le groupe !

Autant vous dire que cette décision a changé ma vie : je suis de nouveau comme avant l’ère des réseaux. L’image que je renvoie ne me préoccupe guère, je suis enfin moi-même, j’ai épousé ma nouvelle vie de mère de famille, je suis enfin libre de mes tourments.

Je me suis réconciliée avec moi-même… même si j’ai hâte d’en finir avec la grossesse haha !

Je souhaite cette expérience à tous ceux qui souffrent du diktat de la perfection sur les réseaux.

Au nouvel an, je suis retournée sur Insta pour chercher une inspiration maquillage et j’ai tout de suite été plongée dans la spirale infernale de la comparaison. J’ai quitté le site immédiatement.

Mais pourquoi revenir aujourd’hui ?

Je me suis toujours sentie un peu coupable vis à vis de mes abonnés fidèles pour cet arrêt sans prévenir. Certes, je ne leur dois rien mais j’ai énormément apprécié leur soutien et cela ne me semblait pas juste.

Je n’étais pas prête à le faire plus tôt tout bêtement. La peur de retomber dans le cercle vicieux je suppose…

Voilà, vous savez tout maintenant ! Si vous avez tenu jusqu’ici, bravo… enfin c’est peut-être aussi que vous vous êtes reconnus dans mon histoire et dans ce cas, je compatis.

Je ne sais pas si je vais publier régulièrement ici, ce qui est sûr c’est que j’ai retrouvé pas mal d’illustrations que j’aimerais vous partager. Et honnêtement, j’ai toujours aimé partager mon savoir avec les autres et j’ai encore beaucoup de choses à dire sur l’histoire de la mode !

Je ne ferai peut-être plus de séances photos mais je continuerai à vous parler mode, si mon emploi du temps me le permets. Eh bien oui, j’accouche dans un mois !

Sur ce, merci à tous pour ces merveilleuses années passées en votre compagnie et à bientôt pour la suite !

Illustratrice, modeuse, couturière, ingénieur en informatique et photographe en herbe. Essaye tant bien que mal de ne plus dépendre de la mode jetable. Esthète dans l'âme, fan d'histoire et inconditionnelle des Beatles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.