Rangement de garde-robe façon KonMari

  • par

Bonjour, ici Jam ! Je vous ai préparé un article spécial rangement de garde-robe façon KonMari. J’avais envie de m’y mettre depuis très longtemps, et ces vacances d’été furent le moment idéal.

Il y a quelque temps j’avais lu le bestseller « La Magie du Rangement » de la japonaise Marie Kondo. C’est un ouvrage intéressant qui livre une philosophie et des outils pour trier et ranger sa maison (bien que je regrette son ton parfois hautain). Pour ma part, j’en retiens essentiellement les techniques de pliage très efficaces et vous conseille de le compléter avec d’autres ouvrages sur le rangement et le minimalisme. Je vous en dis plus dans l’article !

Avant de ranger : trier ses vêtements


Avant de commencer tout rangement, j’avais surtout envie de faire le tri dans mes vêtements. Pourquoi ? Je suis une grande fane de mode, c’est ma passion, je collectionne les vêtements. Naturellement, depuis mon adolescence, j’en au accumulé une grande quantité. Quasi-tous ont une valeur sentimentale pour moi, ce qui a rendu le tri difficile. Alors pourquoi trier ?

Depuis que mon copain a emménagé, à nous deux, la lessive est devenue ingérable. Ça me prenait tout mon temps, et la pile ne baissait jamais, ce qui me renvoyait sans cesse à ma charge mentale dès que j’avais le malheur de croiser les bacs du regard. Et je ne vous parle pas de la facture pour des lessives quasi-tous les deux jours de la semaine… pas très écolo. Depuis que j’ai fait le tri, nous n’avons plus qu’un panier à linge (au lieu de deux), et un pour mes affaires à repasser !

Comment trier ses vêtements ?


Dans son ouvrage, Marie Kondo recommande de ne garder que les pièces qui vous procurent du bonheur quand vous les touchez. Sur le principe, je pense que c’est une bonne méthode, mais pour ma part j’ai eu du mal à l’appliquer…

… C’est pas gagné !

D’une part, parce qu’il y a des pièces que je trouve superbes, qui me font une étincelle, mais que je ne porte quasi-jamais pour autant. Soit parce qu’elles ne me mettent pas en valeur, soit parce qu’elles ne sont pas confortables. Il y a aussi certaines pièces que je garde pour nos shootings avec Jones, même si je sais que je ne les porterai pas souvent au quotidien.

D’autre part, parce qu’il y a des pièces que je ne trouve pas exceptionnelles, mais dont j’ai besoin pour me vêtir convenablement au travail. En général je les mixe avec une pièce ou des accessoires originaux pour rester dans mon look. J’ai donc dû procéder à un calcul savant entre coups de cœur, confort et commodité.

Ranger sa garde-robe façon KonMari – c’est parti !


Vous êtes prêts ? Je vous montre comment j’ai procédé étape par étape pour mon armoire !

Étape 1 : rassembler tous ses vêtements

Pour ranger sa maison, Marie Kodo recommande de s’y prendre par catégorie et non par pièce. Elle identifie 5 catégories : les vêtements, les livres, les papiers, les « komono » (petits objets) et les objets à valeur sentimentale. En ce qui concerne les vêtements, on peut aussi procéder par sous-catégories : hauts, bas, sous-vêtements, accessoires.

On commence par rassembler TOUS ses vêtements en pile à un seul endroit. Je dis bien tous les vêtements, même ceux dans le hall d’entrée ou les vêtements hors-saison. Cela permet de se rendre compte de la quantité de vêtements possédée (en général, c’est là qu’on panique).

Mes vêtements en pile sur le lit par catégories

Tous mes sacs (habituellement dans le hall d’entrée) avant le tri

Étape 2 : procéder au tri

Triez, en ne gardant que les vêtements qui vous tiennent à cœur, comme expliqué ci-dessus. Marie Kondo conseille de « remercier » les vêtements éliminés, pour le chemin que vous avez parcouru ensemble et le bonheur qu’ils vous ont apporté à un moment donné.

L’animisme (donner vie à un objet) n’est pas dans notre culture occidentale, mais étrangement ça m’a fait du bien pour certaines pièces. Celles que j’ai adoré longtemps mais qui ne m’allaient plus et celles qui m’avaient été offertes. On ressent de la culpabilité à se séparer d’un cadeau, mais il faut se dire que c’est avant tout l’intention qui compte, et que la personne qui vous l’a offert n’aurait pas aimé que vous en soyez encombré s’il ne vous plaît pas.

Pour ma part, je me suis retrouvée avec 5 sacs : 2 à jeter (vêtements trop usés ou tâchés), 1 pour Emmaüs, et deux à vendre (dont je compte aussi donner les invendus d’ici fin août).

Je vous recommande également d’être seul dans vos décisions, mais aussi de ne pas donner les vêtements à vos parents ou à des amis, pour ne pas les encombrer à leur tour.

Étape 3 : plier et ranger

Marie Kondo conseille de plier les vêtements en petits rectangles à la verticale plutôt qu’à l’horizontale : cela permet de mieux visualiser les vêtements possédés, mais aussi de gagner beaucoup de place ! Le mieux est de plier dans des tiroirs, mais on peut aussi utiliser des boîtes à chaussures, ce que j’ai fait pour une grande partie.

Pour ma part, je ne porte quasi-pas de pantalons, et j’ai beaucoup de robes, vestes, jupes qui ne se prêtent pas au pliage en raison de leur matière, alors j’ai décidé de les garder tels quels dans ma penderie.

Pour le reste, tout y est passé ! T-shirts, culottes, sacs en tissu et même mes bérets ! Il n’y a que pour les chaussettes que je n’ai pas adopté cette méthode, car j’aime mieux les avoir en boule en raison de leurs tailles différentes.

Mes culottes soigneusement pliées dans un tiroir

Mes bérets pliés dans une boîte. J’ai vérifié au bout d’une semaine, ça ne les abime pas une fois dépliés !

Ce pliage me semblait fastidieux au début, mais une fois qu’on s’exerce c’est génial. C’est devenu un plaisir et un moment de méditation. Je n’ai pas pu m’empêcher d’adopter la méthode pour d’autres choses à la maison (serviettes, sacs de courses, etc.).

Étape 4 : admirer

Assez de teasing, voilà quelques photos avant-après mon rangement de garde-robe façon KonMari pour vous rendre compte. Alors ici vous pouvez voir dans la porte principale :

  • là où je rangeais les jupes et pulls en haut, il y a désormais les sacs qui peuvent rentrer, alors qu’ils étaient dans mon hall d’entrée,
  • dans la penderie, j’ai enlevé l’espace de rangement pour laisser toute la place à mes robes, jupes, chemises. J’ai essayé de ranger du plus au moins lourd. Ca fait toujours beaucoup de vêtements sur mes cintres, mais ce qu’il faut savoir c’est qu’avant le rangement il y avait encore deux bacs de linge non repassé !
  • En bas avant j’avais deux sacs de course remplis d’écharpes, et un sac rempli de sacs en tissus. Désormais ils sont rangés en haut et j’ai deux boîtes en bas pour mes écharpes.

Allélouia ! Plus de t-shirt ou de short en boule au fond de l’étagère, j’y accède facilement en tirant la boîte.

D’espace pour jupes et pulls à étagère à sacs.

Le bac à lunettes avant, le tiroir à lunettes maintenant. Ce n’est toujours pas optimal, mais au moins elles ne prendront plus la poussière.

Place maintenant aux sacs en tissu. Vous savez, ceux qu’on vous offre à des évènements parce que c’est « écologique », mais qu’au final vous vous en retrouvez plein le placard ? En tout cas c’est mon cas, car je vais souvent à des évènements scientifiques.

Les boucles d’oreilles. J’ai mis les petites dans un dessous de plat Ikea. Pas encore trouvé de solution qui me plaise pour les grandes…

Et quelques dernières photos de l’après pour finir !

Mes jupes, pantalons et shorts.

Mon kigurumi et mes chaussons Stitch, prêts pour l’hiver !

Mes écharpes et foulards.

Mes bijoux : accessoires cheveux dans la boîte en tissu, colliers dans la boîte à bricolage, vernis, boucles d’oreilles, badges et bagues dans des bols.

Ma petite collection de badges et mes bagues

Et voilà ! Certes, j’ai toujours beaucoup de vêtements, mais je ne le regrette pas, car c’est ma passion qui me procure de la joie tous les jours ! Au final, je me serai quand même débarrassé de 5 sacs et je sais que je profiterai plus des autres vêtements grâce à leur mise en valeur. Ce qui est sûr, c’est que je réfléchirai mieux au bonheur qu’un vêtement pourra me procurer avant de l’acheter, dans ma démarche de consommation éthique.


Et vous, avez vous une méthode de rangement ?
Quelles sont vos astuces pour trier vos placards ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.